Menu Fermer

Ma première fois dans un club libertin : l’histoire érotique de Julien

Rate this post

Vous découvrirez dans cette histoire érotique les première nuit dans un club libertin de Julien. Étant célibataire, il a rencontré un libertin dans Jacquie et Michel Contact qui l’a initié aux nuits libertines… Vous ferez l’expérience, à travers cette histoire érotique, de Le premier plan cul de Julien avec un libertin de 35 ans.

Ils sont disponibles pour une réunion malicieuse :


Je suis Julien, un homme de 27 ans qui ne ressent pas encore vraiment le besoin de s’installer avec une femme.

Je sais que j’approche de la trentaine et que ce sera un moment crucial dans ma vie amoureuse, mais je suis également convaincue qu’il est possible de vivre très bien dans cette période de relations éphémères.

Je ne suis pas membre du site Contact de Jacquie et Michel, qui est assez différent des sites de rencontre traditionnels dans la mesure où il met en relation des personnes un peu plus audacieuses, qui aiment les clubs libertins et surtout les plans cul.

Je sais que je ne trouverai jamais l’amour en visitant ce genre de sites, mais je sais aussi que j’éviterai tous les problèmes de couple en faisant du libertinage.

Un jour, je suis tombé sur une annonce pour Marie, une femme de 35 ans avec des lunettes de bureau coquines, un vrai look de zippée et une bouche de pipe à faire bander un âne. Elle avait posté sur son profil des photos d’elle en tenue de soirée, dans une robe rouge moulante, et une série de selfies, en sous-vêtements sexy ou en nuisette, où elle se montrait sous son meilleur jour dans son lit.

En creusant davantage, alors que j’étais déjà en plein travail derrière mon clavier, j’ai trouvé une autre série d’images d’elle, où l’on voyait d’un côté le type qui l’avait photographiée en train de pomper sa bite.

C’était bon, elle avait fait un très bon travail commercial ! J’ai adopté le produit et je me suis rapidement imaginé à la place du gars, avec cette salope à l’allure de pute qui ne sort que pour trier les M&A par couleur…

Bien décidé à faire l’amour avec cette libertine qui avait réussi à me faire bander rien qu’avec ses photos et ses allures de salope qui aime se faire grimper le larynx avec une grosse bite, je lui ai écrit un message via l’application chat du site Jacquie et Michel Contact.

Je lui ai raconté certaines des stupidités qu’elle écrit aux filles qu’elle ne connaît pas mais qu’elle essaie de ne pas faire flipper, en faisant l’éloge de ses photos qui la montrent sous son meilleur jour ou en la remerciant d’avoir détaillé ses désirs et ses critères de sélection des gars dans son annonce de profil… alors que l’annonce disait simplement « libertine qui veut juste s’amuser… ».

Le genre d’emails qu’elle doit recevoir par centaines toute la journée.

J’ai reçu une réponse très rapidement, dans les 10 minutes suivant ma demande.
Elle a répondu qu’elle était flattée, qu’elle avait consulté mon profil et que j’étais physiquement son type d’homme. J’ai lutté à nouveau juste en lisant ses quelques mots.

Je savais maintenant que j’avais lancé une ligne et que le poisson avait mordu. Maintenant, il ne me reste plus qu’à l’accrocher et à ramener la morue, pardon… le petit poisson… dans mon panier.

Nous avons rapidement organisé notre première rencontre, devant un club libertin dont elle était une habituée. Nous sommes arrivés à quelques secondes d’intervalle et, après avoir échangé nos derniers messages, nous nous sommes retrouvés dans nos voitures sur le parking.

Elle m’a demandé si j’étais habitué à ce genre d’endroit et je lui ai dit que non.
On est rentré tous les deux, elle m’a présenté aux patrons qu’elle connaissait bien, et elle n’a pas lâché ma main et ma bite de toute la nuit, me demandant de prendre sa bouche avec ma bite pendant qu’un mec la prenait en levrette, puis de la sodomiser un peu plus tard pendant qu’un autre prenait ma place…bref, je l’ai partagé, mais j’étais toujours en elle et ça…c’était un grand moment qu’on ne peut vivre que sur des sites comme Jacquie et Michel Contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *